Derville  
L'avis de Didier Martinez

UNE PASSION EN PARTAGE

HISTOIRE D’UNE RENCONTRE AUTHENTIQUE ET MODERNE

 

                                                             DIDIER MARTINEZ, Maitre bottier

DERVILLE, la chaussure numérique

 

 

 

 

DERVILLE / DIDIER MARTINEZ une rencontre alliant le savoir-faire, l’artisanat, l’innovation technologique, l’élégance, le sur mesure…

Une belle histoire, une histoire des temps modernes. Rencontre du « troisième type », quand le maître bottier chausse DERVILLE et les technologies pour le confort et le bien être pour tous.

 

 

« Pour rejoindre l’ancienne… bourse, quartier où se trouvait mon ancien employeur, je passais tous les matins par le Palais Royal, empruntant le passage des deux pavillons. Un matin d’hiver, la température était basse, et j’avais d’autant plus froid dans le dos que je venais de recevoir un cadeau de fin d’année en forme de licenciement économique.

Avide de curiosité sur ce concept étonnant croisé chaque matin, je me décidais et poussais la porte de  DERVILLE… »  explique DIDIER Martinez Maître Bottier.

 

MAIS QUI EST DERVILLE ?

UN PHENOMENE ? UN IMPOSTEUR ? UN CREATEUR ?

 

« En passant la porte, Véronique et Olivier Carrobourg, les fondateurs m’ont d’abord offert un café…  puis m’ont présenté leur concept d’entreprise « La chaussure aux mesures numérique » : des commandes fabriquées à l’unité dans un délai record de 6 à 8 semaines, quand on sait que la majorité des bottiers sont à plus de 6 mois !

 

J’ai quitté la boutique très intrigué par cette idée ingénieuse….me promettant d’y revenir… à visage plus découvert. Ce que je fis quelques semaines plus tard…

 

La relation s’installe et le concept mûrit dans mon esprit…. Il  va apporter quelque chose de nouveau à mon métier d’artisan maître bottier….et je creuse progressivement… sans rien laisser paraître au départ.

 

J’ai voulu testé leur concept : j’ai acheté un coffret cadeau pour l’anniversaire de mon beau frère. Le résultat m’a bluffé !

Certes ce ne sont pas des souliers à plusieurs euros et le client n’achète pas 50 heures de travail mais il  aura  un chaussant vraiment adapté, pour son plus grand confort.

Le scanner permet une prise de mesure en trois dimensions de façon millimétrée et sans erreur possible, un plus aux méthodes traditionnelles.